top of page

Qu'est-ce que
l'alchimie spirituelle ?

L’Art Royal éclaire l’alchimie spirituelle et sa définition. Ce terme apparu au Moyen-Age désigne la pratique de l’alchimie dans sa dimension la plus spirituelle.

 

L’alchimie spirituelle est un processus qui consiste à accomplir un chemin personnel de connaissance de soi et de purification intime, afin de renaître sous la forme d’un être nouveau, conscient et éveillé.

C'est une chimie de l’esprit, qui consiste à transformer non pas des métaux, mais l’individu lui-même et notamment son psychisme. L’alchimie spirituelle n’est donc pas un enseignement stable ni complet, et encore moins dogmatique. Même accompagné d’un guide ou d’un maître, l’essentiel du travail reste à accomplir par soi-même. Il s’agit bien d’une quête, au sens le plus noble du terme. Elle peut être définie comme un art, car il s’agit avant tout d’une manière de penser et de vivre : c'est une voie de sagesse. L’art comme l’alchimie touchent à l’intime : le chemin ne peut être que personnel.

L’alchimiste est celui qui considère que la matière contient en elle, de manière cachée et amalgamée, la vraie lumière. La matière est donc à la fois ce qui porte la lumière, et ce qui lui fait ombre.

Le but est donc d’opérer une transmutation spirituelle : une conversion intime, un changement existentiel. C'est retrouver notre vraie nature et accéder au divin en soi.

 

On part du principe que l’individu moyen vit dans un monde illusoire, fait de passions, de croyances, de préjugés et de fausses certitudes, dues en particulier à son orgueil. Cet humain croit être libre et autonome. Il croit détenir la vérité. Il est auto-centré.

Ces illusions sont dues à notre attachement aux choses (la matière) et à nous-même (notre corps, notre ego). L’alchimie consiste avant tout à faire le deuil de cette partie de nous qui fait écran à la partie universelle, illimitée et éternelle de notre être.

C'est retrouver l’humain originel en soi...

butterfly.jpg
bottom of page