Rechercher
  • Luniverselle

Hélène : pour se ressentir femme, elle ose se raser la tête...

"J'ai lu un article aujourd'hui dans le journal l'Indépendant. Ma situation n'est pas la même que la vôtre mais elle a fait écho à mon expérience. Effectivement c'est très difficile de ne pas avoir de cheveux sur la tête dans la société actuelle.


Pour mes 40 ans j'ai tenu à me raser la tête cela faisait très longtemps que j'en avais envie, parce que je voulais voir la forme de mon crâne et aussi parce que la longueur de mes cheveux commençait à me peser.J'ai adoré avoir la tête nue mais pas la réaction de mes amiEs ... un 'enfer' en fait. Les gens qui ne me connaissaient pas pensaient que j'avais un cancer, ceux qui me connaissaient regrettaient amèrement ma belle chevelure, me trouvaient laide, sans féminité, j'ai entendu des 'Tu devrais te mettre un peu de rouge à lèvres', 'des boucles d'oreille', des reproches très nets, deux personnes seulement m'ont dit que ça m'allait bien.L'année dernière, 16 ans après donc, j'ai récidivé. Cela faisait très longtemps que j'en rêvais, au sens propre comme au sens figuré, mais je n'en avais pas eu la force en 2005 pour mes 50 ans.


Je sais que les circonstances ne sont pas les mêmes mais je voulais vous dire que même par choix, sans qu'il soit question de maladie, vivre sans cheveux est effectivement un défi.J'aime les sensations éprouvées avec la tête nue.Si je pouvais je garderais ma tête sans aucun cheveu tout le temps mais c'est décidément trop difficile.Alors bravo à vous pour vous être acceptée dans un premier temps et pour affronter les regards et éventuellement les réflexions de tout un chacun.Vous êtes très belle.Permettez moi d'être solidaire avec vous et avec toutes les femmes qui doivent supporter une situation non choisie." LN



5 vues

©2020 by Luniverselle. Proudly created with Wix.com